/  Messages  /  XXVIIème Colloque Annuel Des Écoles Catholiques – École Catholiques au Liban : « Faisons émerger de nouveaux possibles »
Messages

XXVIIème Colloque Annuel Des Écoles Catholiques – École Catholiques au Liban : « Faisons émerger de nouveaux possibles »

XXVIIème Colloque Annuel Des Écoles Catholiques – École Catholiques au Liban : « Faisons émerger de nouveaux possibles »

Le XXVIIème Colloque Annuel Des Écoles Catholiques – École Catholiques au Liban : « Faisons émerger de nouveaux possibles » a eu lieu du 15 au 16 septembre. L’OMAEC était bien représentée par notre trésorier adjoint et délégué de l’UNESCO, Laurent Grégoire, qui a donné une conférence intéressante : “Les anciens élèves des écoles catholiques ; une nouvelle stratégie pour aider les écoles à survivre”, qui, nous en sommes sûrs, contribuera à relancer la Fédération libanaise des anciens élèves.
L Gregoire microEn l’espace de quelques mois, le visage du Liban a changé, l’effondrement des institutions est tellement brutal que nous manquons de visibilité pour l’avenir. Crise après crise, les composantes de notre pays et de notre société ont été incontestablement secouées. Tous les domaines vitaux sont foudroyés par la multiplicité des crises : sanitaire, économique, environnementale… L’éducation considérée comme l’arme la plus puissante pour changer une nation est actuellement en danger. Ni pansement restauration, ni accommodation raisonnable de notre système éducatif ne semblent suffisants. Une relecture de fond, basée sur le courage d’être et sur l’espérance, est aujourd’hui nécessaire.
Au stade où nous sommes actuellement, nous sommes appelés à faire le deuil d’un système hérité et à œuvrer pour faire surgir de « nouveaux possibles ». Au cours de l’année 2020-2021, partout dans nos institutions, des défis ont été relevés, des expériences novatrices ont fleuri, tentant de restaurer la confiance, de soutenir les différents acteurs pour assurer la pérennité de la mission de l’Église dans le paysage éducatif libanais. C’est à la hauteur des évènements vécus et des épreuves traversées que les réponses sont attendues. Il est presque certain que notre système scolaire et éducatif de « l’après crise(s) » sera forcément « Autre ».