/  Solidarité  /  ASSURER UN AVENIR AUX ENFANTS DE BOUGOUDANG
Solidarité

ASSURER UN AVENIR AUX ENFANTS DE BOUGOUDANG

ASSURER UN AVENIR AUX ENFANTS DE BOUGOUDANG

L’Association Mondiale des Anciennes et des Anciens du Sacré-Cœur – AMASC – a invité tous ses anciens élèves, par l’intermédiaire de leurs associations nationales, de leurs associations scolaires ou à titre personnel, à contribuer au projet mené par les Religieuses du Sacré-Cœur (RSCJ) à Bougoudang, dans le sud-est du Tchad, une localité rurale très pauvre qui vit principalement de l’agriculture et de la pêche, sans accès à l’eau potable, avec un climat particulièrement défavorable, et des taux d’analphabétisme élevés.mapa

Les Religieuses du Sacré-Cœur sont des éducatrices, qui ont dans leur cœur d’aider à grandir celles et ceux qui leur ont fait confiance, en particulier les femmes et les enfants. Elles sont arrivées au Tchad en 1964, afin de s’occuper des jeunes filles, en commençant par ouvrir une école puis un lycée dans la capitale N’Djamena, qui accueille aujourd’hui plus de 1000 élèves et a la réputation d’être l’une des meilleures écoles du pays. En outre, elles dirigent le Collège professionnel agricole “Espoir de Bougoudang”, où elles visent à améliorer la situation en termes de : manque de salles de classe, de toilettes, de mobilier et de matériel scolaire, de livres ; rénovation nécessaire des structures existantes, salaires très bas pour les enseignants ; manque de formation des enseignants.

D’une manière cohérente avec le thème du nouveau mandat “Vivons ensemble la famille du Sacré-Cœur”, l’AMASC a lancé une invitation spéciale à tous ses anciens élèves et écoles pour qu’ils incluent parmi leurs activités de Carême les journées de parrainage ou de solidarité, affirmant qu’en ajoutant leur aide pour soutenir le RSCJ, nous pouvons améliorer leur action. Les contributions seront coordonnées par l’AMASC, et contribueront également à apprendre à se connaître et à expérimenter avec joie et de manière concrète, ce qu’une association internationale d’anciens élèves peut réaliser.